Que ce soit les utilisateurs ou les partenaires de Windows depuis toujours, tous peuvent être choqué par le nouveau-né du grand mania de l’informatique. En effet, nombreux sont ceux qui se plaignent du fait que Windows a perdu de vue l’intérêt supérieur de ses clients. Depuis quelque temps, l’application se penche plutôt vers la publicité et la mise en concurrence des applications les plus fiables de chaque région.

Windows10 : qu’apporte le nouveau-né du mania de l’informatique ?

Une nouvelle mise à jour de Windows a été mise sur le marché en début de l’année 2016. Ce dernier né, appelé Windows 10 anniversary Update se veut corriger les bugs rencontrer dans ses prédécesseurs. Une interface plus moderne, accessible à tout port qu’il soit mobile ou sur PC : il n’y a aucun doute à avoir, le géant de l’informatique n’a pas perdu la main pour ce qui est du design de ses applications.
Par ailleurs, la navigation avec Windows 10 est plus fluide et plus simple. Il est facile de basculer d’une page à une autre avec les fenêtres de raccourci mis en avant sur l’interface de l’application.
La grande nouveauté de ce dernier né de Windows est aussi Cortana. Une assistante virtuelle plus performante et plus indépendante que dans les anciennes versions de Windows. Elle peut même partager une discussion entière avec son utilisateur. Elle permet donc aux inconditionnels de Windows d’avoir une manipulation personnalisée.

Alors pourquoi certains utilisateurs se plaignent-ils ?

Malgré toutes ces innovations, des échos d’un certain mécontentement se font entendre : comme quoi Windows s’est plutôt penché dans la prospection d’application dans sa version Anniversary Update. En effet, si auparavant les toiles de publicité d’application été aux nombres de 5, dans la nouvelle application, ils sont une dizaine. Deux d’entre ces derniers mèneront directement vers une application installée dans la machine, le reste dirigera vers Windows Stores où les téléchargements seront possibles. La question est donc : Windows serait-il devenu publiphobe ? N’a-t-il pas pensé à l’agacement que peuvent ressentir ses utilisateurs avec l’augmentation du nombre de tuiles de son menu démarré ?
Par ailleurs, Windows veut-il réellement se séparer de tous ses collaborateurs ? En effet, après avoir changé l’assistant virtuel Speaktoit, il s’est également séparé de Google. En effet, les recherches internet sur le Windows 10 Anniversary Update sont toutes prises en charge par Bing.

3 Commentaires

Laisser un commentaire