La mise en place d’un site internet se voit de plus en plus facilitée grâce à l’utilisation d’outils CMS (Content Management System). Ceci va notamment permettre de faciliter la gestion de l’ensemble des contenus d’un portail en ligne (qu’il s’agisse de textes, d’images ou de vidéos ou de liens). La présence d’interface back office en optimise la flexibilité. Toutefois, il est parfois difficile de faire le choix devant une multitude d’outils disponibles que ce soient pour les plateformes locatives, les gestionnaires de contenus open source ou les outils CMS propriétaires. Chacun présentant leurs propres avantages et inconvénients.
1. La plateforme locative : cette solution consiste en une location d’espace en ligne destinée à la création d’un site. Les offres de plateformes peuvent être gratuites ou payantes selon le cas. Il suffit donc pour l’utilisateur de louer le système CMS de la plateforme de son choix. Cette pratique présente toutefois des inconvénients. Les offres étant d’une part proposées en package, il est difficile, voire quasiment impossible de les moduler. Les offres de gratuité s’accompagnent d’autre part de coûts supplémentaires d’ajout de modules. En outre, la confidentialité des données n’est pas toujours garantie pour ce type de solution.
2. Les CMS Open source : ces outils CMS libres sont gratuitement téléchargeables et généralement utilisables sans restrictions. Ils présentent l’avantage d’être à la fois évolutifs, performants et faciles d’accès. Les fonctionnalités de base sont gratuites, mais l’outil nécessite un bon nombre de modules dont la plupart peuvent s’avérer payantes. La gratuité du téléchargement du CMS open source pose également un certain nombre de problématiques au niveau de la sécurité dans la mesure où n’importe qui peut accéder au code et qu’il est de ce fait facile d’y localiser les failles.
3. Les CMS propriétaires : à la différence d’une offre sous forme de package, les outils CMS propriétaires permettent de fournir une solution précisément adaptée en fonction du type de site web. L’offre s’accompagne le plus souvent de développement de modules 100% sur mesure et personnalisables. Les CMS propriétaires répondent précisément aux besoins de sécurité, permet de booster le référencement naturel d’un site. La gestion du CMS se trouve également de plus en plus facilitée. Les CMS propriétaires présentent toutefois l’inconvénient d’être coûteux, et par ailleurs dans le cas où l’entreprise serait contrainte de changer de prestataire, celle-ci aura beaucoup de difficulté à opérer le transfert de la gestion de son site internet alors que cela ne poserait pas problème pour le cas d’une plateforme locative ou encore celui d’un CMS open source.

3 Commentaires

Laisser un commentaire