1 La prise en charge de la douleur (évaluation et traitement) connaît une amélioration constante depuis plusieurs années. L’absence de douleur est, selon moi, un des éléments essentiels pour une prise en charge infirmière dans le respect de ce bien-être. Que prenez vous en considération dans la prise en charge de la douleur ? Évaluation et prise en charge de la douleur Remerciements L’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario tient à remercier les personnes et les groupes suivants pour leur contribution à la révision de cette Ligne directrice sur les pratiques exemplaires en soins infirmiers, ainsi que pour leurs précieux commentaires : Il peut s’agir de prise de sang, de changement de pansement, de la toilette, etc. Le nouveau décret de compétence précise davantage leur obligation dans la prise en charge de la douleur et notamment l’intervention en application de protocoles de soins. Summary All health professionals who deliver care are required to apply the regulations set out by the Law of March 4, 2002 concerning patients’ pain. Introduction. Elle prévoit, dans son article 3, que « toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. L'infirmier expert douleur ou ressource douleur, en poste transversal sur un établissement, a pour mission, dans le cadre de l'amélioration de la qualité de la prise en charge de la douleur, de rechercher et d'apporter une réponse professionnelle adaptée à la douleur aiguë, chronique, induite par les soins, liée à l'état de santé du patient ou aux traitements instaurés. en soins infirmiers est : le confort du patient, que ce dernier soit confortable en reprenant les termes qui nous sont enseignés dès nos premiers cours à l’IFSI Institut de Formation en Soins Infirmiers . La prise en charge de la douleur fait partie des priorités de santé publique, dès lors, le médecin est tenu de se former sur les traitements de la douleur eu égard à sa spécialité afin de prodiguer des soins consciencieux et conformes aux données actuelles et acquises de la science à la date des soins (Cour de Cassation, 6 juin 2000). Bases anato-physiologiques, physiopathologiques et psychologiques aspects cliniques et abord du douloureux chronique; Évaluation de la douleur, douleurs induites par les soins; Prise en charge des douleurs par excès de nociception et neuropathiques, traitements pharmacologiques; Prise en charge non-pharmacologiques des douleurs Pourtant, la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé a mis les points sur les i concernant la prise en charge de la douleur à domicile. L’infirmier libéral est très souvent confronté à cette problématique et il faut souligner qu’une prise en charge adéquate de la douleur favorise le maintien du patient à domicile. Ils sont également soumis à une franchise qui est à la charge du patient. La prise en charge de la douleur est à la fois un droit pour le patient, et un devoir pour les professionnels de santé. L’évaluation et la prise en charge de la douleur constituent un véritable enjeu de santé publique en tant que critère de qualité. La loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé du 4 mars 2002 reconnaît le soulagement de la douleur comme un droit fondamental de toute personne. L’infirmier est un maillon essentiel dans la chaîne des soins et notamment dans le suivi du traitement antalgique. Le nouveau décret de compétence précise davantage leur obligation dans la prise en charge de la douleur et notamment l’intervention en application de protocoles de soins. Ces actes sont pris en charge à hauteur de 60 % par l’Assurance Maladie. (dévellopez) - Type de chirurgie => invasive +++, pose ou retrait de matériel, mode opératoire, pathologie initiale, - Etat psychologique du patient => alitement forcé, fatigue, manque de sommeil, anxiété, renfermé (n'ose pas demandé des antalgique par exemple), mauvais pronostique Le montant de ce dernier varie entre 50 centimes et 2 euros.